• Témoignage de Flo au Japon

    Un article parlant de mon amie Flo 

    Ecoutez son témoignage qui en dit long sur la situation là bas...(1er article) 

    Le nord-est du Japon entre pénurie alimentaire et peur de la contamination radioactive

    FRANCE INFO - 07:22

    Dans les zones sinistrées par le tremblement de terre et le tsunami qui ont frappé l’archipel nippon il y a presque deux semaines maintenant, les habitants manquent de tout, surtout vers la côte. Parallèlement, l’inquiétude grandit autour de la centrale nucléaire de Fukushima, dont les rejets de substances radioactives ont commencé à contaminer les aliments.

    Florence Otsuki est professeur de français à Sendai, grande métropole côtière située à environ 300 km au nord-est de Tokyo, dans la région la plus touchée par le tsunami du 11 mars dernier. Elle vit tout près du centre ville, avec sa fille et son mari. Ici, les habitants trouvent encore à s’alimenter mais sont obligés de faire avec ce qu’il y a, ou plutôt ce qu’il reste. " On a des pommes et trois oranges je crois, on a du chocolat, des nouilles, de la purée instantanée et du riz ", explique-t-elle.

    (c)REUTERS/Jo Yong-Hak

    Des files d'attente interminables se sont formées depuis quelques jours devant les supermarchés de Sendai, au nord-est du Japon, région la plus touchée par le tremblement de terre du 11 mars. Ici, les habitants manquent aujourd'hui de tout, y compris de nourriture.
    ©REUTERS/Jo Yong-Hak

    Devant les magasins, pris d’assaut depuis plusieurs jours déjà, il y a de "longues queues" et au final pas toujours ce que l’on cherche. "J’aurais bien voulu que ma fille achète du lait pour mettre dans le café", mais il y a rupture, regrette Florence Otsuki . Il faudra donc faire sans. Face à la pénurie, dans son quartier la solidarité s’organise. " Les voisins nous ont donné du café, moi j’ai donné des bonbons français ", rapporte la professeure qui s’inquiète surtout pour les populations excentrées. "Du côté de la mer, c’est le plus dramatique. Surtout dans les endroits où il y a des camps de réfugiés et où les routes sont coupées", explique-t-elle.

    La télévision locale montre des images d’un porte-avions américain stationné aux larges des côtes et d’un hélicoptère qui fait la navette pour apporter des vivres aux populations les plus isolées. La France a également prévu d’acheminer une aide alimentaire d’urgence, des médicaments, ainsi que des instruments de mesure de radioactivité dans le nord-est de l’archipel. Un Antonov 224 affrété par les autorités françaises est attendu sur place vendredi avec une cargaison d’une centaine de tonnes de conserves, lait en poudre, lait pour bébé, bouteilles d’eau, produits d’hygiène corporelle, etc, a indiqué l’ambassadeur de France, Philippe Faure.

        Le nord du japon commence à manquer de nourriture Le témoignage de Florence Otsuki, professeur de français qui vit à Sendai depuis 27 ans  (0'53")  

     

    Et tandis que dans les zones sinistrées les rescapés du tremblement de terre manquent de tout et notamment de nourriture, dans les villes moins touchées ainsi qu’à l’étranger on hésite de plus en plus à consommer les denrées alimentaires en provenance du Japon. En cause, l’accident nucléaire de Fukushima, qui fait craindre une contamination radioactive des produits alimentaires. Crainte qui s’est encore renforcée aujourd’hui, les autorités ne parvenant toujours pas à écarter le danger à la centrale accidentée, dont les rejets menacent désormais les produits de la mer.

    Déjà, des traces de radioactivité supérieures à la normale ont été détectées sur onze types de légumes produits dans la préfecture de Fukushima, selon le ministère japonais de la Santé cité par l’agence Kyodo. Parmi ces aliments figurent des brocolis, des épinards, des choux et des choux-fleurs, précise Kyodo. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que cette contamination d’aliments signifie que la crise est plus grave que prévu.

      La contamination radioactive des aliments s’étend A Tokyo, Frédéric Charles  (0'51")

     

    Une pollution qui s’étend aujourd’hui jusqu’à la capitale nippone. Après les légumes et le lait, c’est l’eau qui inquiète désormais les autorités. A Tokyo, elle est devenue impropre à la consommation des bébés. Une concentration d’iode de 210 becquerels par kilogramme a été relevée sur des échantillons de l’eau courante, soit le double de la limite fixée. Pour l’ambassade de France au Japon, il faut prendre ses précautions mais ce qui la préoccupe le plus c’est ce qui se passe au sol. Il a plu pendant deux jours et cette pluie fixe pendant un certain temps des particulesradioactives au sol.

    Nous sommes de tout coeur avec toi, ta famille... 

    Nana et Uyanga !

     

    Chang le petit Tibétain

    « A mes amis Flo, Nana et Uyanga séisme Japon 2011..CHAMPIONNAT DU LUXEMBOURG 2011 »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    8
    chantal de limoges
    Vendredi 15 Avril 2011 à 13:41
    vendredi 15 avril un petit bonjour de limoges bon courage a tous a vos nouvelles amitiees chantal
    7
    dgidgi
    Jeudi 24 Mars 2011 à 21:29
    joli témoignage de Flo, mais sa famille ici est très inquiète et la terre qui continue à bouger, c'est vraiment très angoissant cette situation.
    Mais est-il normal d'entendre certaines paroles complétement "" menteuses ""des dirigeants Japonais,
    on arrête pas le brouillard avec un éventail alors la radio-activité !!! PROVERBE JAPONAIS
    il ne faudrait pas avoir de connaissance dans ce domaine pour pouvoir les croire,
    cela me révolte
    bisous ** dgidgi
    6
    Bema
    Jeudi 24 Mars 2011 à 07:42
    Les pauvres ! Je pense très fort à eux ! C'est vraiment une situation très difficile, pourvu que les pénuries de nourritures s'arrangent très vite. J'avais envoyé un don à un organisme, j'espère que plein de français ont fait comme moi. Oui, pourvu que cette situation dramatique s'arrange vite.
    5
    jeanine et rené
    Jeudi 24 Mars 2011 à 06:38
    nous suivons Flo , notre amie depuis plus de dix ans, et sommes de tout coeur avec elle et sa famille , le pire est peut etre à venir ! cette radioactivité, les aliments contaminés, la terre improductive, tout ceci est très inquietant, et il faut s'incliner bien bas, devant le courage de nos amis japonais, bonne journee et bisous à vous deux
    4
    Maedes
    Jeudi 24 Mars 2011 à 02:40
    Oui, c'est terrible! Je suis très inquiète pour Flo, sa famille et les corgettes! J'es père de tout coeur qu'ils vont finir par trouver de la nourriture et puis après..... les radiations..... je ne sais plus quoi penser!
    Mille bisous à vous deux
    3
    nippone
    Jeudi 24 Mars 2011 à 00:22
    Témoignage saisissant et courageux de Flo dans ce chaos... Mais l'instinct de survie et la solidarité accomplissent leur oeuvre et confortent ce peuple si durement frappé...
    2
    Algwen
    Mercredi 23 Mars 2011 à 22:50
    Cette situation est très préoccupante : la pénurie, les problèmes de santé... Sans parler des répercussions économiques qui ne manqueront pas d'ébranler les grandes puissances. J'espère que la problématique "nucléaire" ne masquera pas la détresse humaine. Mais je suis heureuse d'entendre ton amie s'exprimer, elle semble calme et en bonne santé. Bises.
    1
    elynema
    Mercredi 23 Mars 2011 à 22:46
    Ce qui se passe depuis quelque temps au japon est terrible pour tous les habitants de ce pays. Nous sommes de tout coeur avec Flo et sa famille ainsi que tous les japonais qui subissent cette catastrophe qui n'aurait jamais du arriver ...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :